L’information c’est le pouvoir !

L’information c’est le pouvoir !

Le partage de l’information est primordiale au sein d’une démocratie. En effet, si le pouvoir est au peuple alors il se doit décider en toute connaissance de cause. Cela sonne comme une évidence mais trop souvent nous nous abreuvons de médias gérés et dirigés par des acteurs privés très (trop) proches des sphères politiques. Loin de représenter les avis divergents et la richesse des points de vue au sein de la société ils s’apparentent en effet souvent comme un organe politique, le prolongement de la communication des partis et des intérêts des lobbys. Nos gouvernements, mais aussi nos dirigeants d’entreprises s’ils veulent regagner notre confiance doivent désormais faire preuve de transparence en développant une information riche et entière sans relâche.

Voici une petite illustration qui montre qui détient quoi, je suis sur que vous serez surpris de voir qu’une si petite caste présente un tel pouvoir d’influence auprès de la population :

http://jefaismapart.fr Qui détient les médias privés
http://jefaismapart.fr Qui détient les médias privés

Voilà pourquoi il est important de développer un esprit critique sur l’information qui nous parvient et d’aller chercher d’autres sources d’informations. Pensez notamment aux médias indépendants comme Bastamag ou Reporterre et à user de Twitter et Facebook pour obtenir une information directement via ceux qui la vivent (ex: Mr. Mondialisation). Mais quoi qu’il arrive, gardez toujours votre esprit critique : pourquoi cette information ? Le journal a-t-il un intérêt financier ou politique à publier cela ? D’où provient-elle ? Qui dirige ce média ?

Enfin, car il ne faut pas non plus tout jeter parmi les mastodontes de l’info, « Le monde » présente souvent de très bons articles, notamment via Stéphane Foucart et Audrey Garric que vous pouvez aussi suivre sur Twitter.

Sur ce, bonne lecture « consciente » et avertie :)

Source : http://www.transparenceverite.com/2016/03/qui-detient-les-medias-prives-en-france.html

L’enneagramme, se comprendre et comprendre les autres

L’enneagramme, se comprendre et comprendre les autres

Cela ne vous est-il jamais arrivé de devoir dire à quelqu’un « tu dis ça car tu ne le connais pas » en réponse à une remarque désagréable sur l’une de vos connaissances. C’est à mon sens parfaitement symptomatique du fait qu’il est indispensable pour appréciez & appréhender les actes d’une personne de comprendre ses motivations et donc de le connaitre un peu. Cette science qui vise à expliquer les comportements, c’est la sociologie. Et comme toute science de nombreux chercheurs se sont penchés dessus et ont développé diverses théories dont celle de l’Ennéagramme que je souhaite partager avec vous.
Read more

Ne serions nous finalement pas foncierement egoistes ?

Ne serions nous finalement pas foncierement egoistes ?

Et si nous étions finalement altruiste par nature ? Ce documentaire passionnant diffusé sur Arte nous explique ainsi, études à l’appui, que nous naissons foncièrement altruiste. C’est seulement au travers des diverses expériences vécues que nous commençons à nous définir notre propre vision du bien et du mal. Cela nous conduit par la suite et à nous rapprocher de certains modes de pensées et de certains groupes sociaux ce qui peut déboucher sur un certain nombre de clivages. Des clivages tels que notre société moderne nous dépeint désormais traditionnellement comme des êtres égoïstes qui n’agissent que dans leur propre intérêt.

Ce superbe docu bouscule cette idée reçue et nous permet ainsi de nous voir sous un meilleur jour et nous laisse par conséquent espérer un monde altruiste si nécessaire à la conservation de notre civilisation :

Vous vous découvrirez plus altruiste que vous ne le pensiez à n’en pas douter 😉

L’approche revolutionnaire de la generation Y expliquee par Usul

L’approche revolutionnaire de la generation Y expliquee par Usul

La génération Y (jeunes de 25 à 35 ans environ) pose régulièrement beaucoup de questions aux générations en place, celle de nos parents dans mon cas. En effet, nos parents ont vécu dans un monde où les institutions étaient fortes et ne devaient pas être remises en cause, c’est pourquoi ils ne comprennent pas que nous remettions le système en place et nous taxe vite de fainéants, d’insolent voire d’enfants gâtés. Un monde quand on sait la vie douce dont ils ont pu bénéficier grâce notamment à un taux de croissance élevé et un taux de chômage faible.

Ces jeunes de la génération Y refuse ainsi en bloc l’ordre établi et veulent comprendre, adhérer avant d’agir. Ils portent ainsi en eux le germe révolutionnaire nécessaire à la mise en place du monde de demain. Le monde tel que décrit par Jeremy Rifkin via la 3ème révolution industrielle avec un système non plus centralisé mais distribué (cf. mes lectures). Cela recoupe bien les constatations que j’avais faîte dans mon article sur le travail sur les entreprises libérées.

Usul décrit très bien cela dans cette vidéo de 25mn où il nous fait une nouvelle fois preuve de ses compétences en sociologie pour expliquer de manière pertinente les comportements trop souvent uniquement relayés par les médias suivant le prisme des générations passées :

Bon visionnage et merci à lui de nous éclairer 😉

La societe moderne ou l’eloge de l’individualisme

La societe moderne ou l’eloge de l’individualisme

L’être humain est un animal social, depuis la nuit des temps il s’est toujours organisé pour vivre en société. A l’époque paléolithique déjà, l’homme vivait en groupe. Pour se nourrir, se protéger des agressions extérieures (animaux, autres humains), se reposer… il avait besoin de s’organiser avec d’autres de ses congénères. Il a en effet très vite compris qu’il était difficile pour lui d’assumer seul tout ses besoins naturels et primaires. Nous ne sommes, il est vrai, ni rapide, ni résistant, ni imposant et nous n’avons aucune arme naturelle pour nous défendre ou chasser (venin, griffes, camouflage etc.). Encore une fois notre seule arme est notre faculté à nous organiser pour être plus forts.
Read more