Nettoyer l’ocean avec « The ocean cleanup »

C’est l’histoire d’un petit génie néerlandais né en 1994 nommé Boyan Slat qui a lancé le projet « The ocean cleanup » dont l’objectif est tout simplement de nettoyer les océans…

Au départ tout le monde l’a pris pour un fou mais il a rapidement été suivi par des partenaires et peut être fier d’être actuellement à la tête de sa propre entreprise (« The Ocean Cleanup« ) et d’avancer pas à pas vers son objectif affiché : nettoyer le 7ème (ou 8ème) continent fait de plastique dans le Pacifique Nord à l’horizon 2020.

Comment compte-t-il s’y prendre ? Et bien c’est extrêmement simple, avec la mise en place d’une sorte de grande barrière flottante muni de profonds filets aux mailles très fines. Mais là où réside le génie c’est dans le fait de laisser le courant travailler pour ramener les déchets au sein de cette barrière :

http://jefaismapart.fr The ocean cleanup schema
http://jefaismapart.fr The ocean cleanup schema
http://jefaismapart.fr The ocean cleanup schema
http://jefaismapart.fr The ocean cleanup schema

Et cela marche! Un bon précepte remplit d’humilité, ne pas lutter contre la nature et donc la force des océans en le laissant en quelque sorte s’auto-nettoyer. Le gros avantage de ce système est qu’il est relativement peu couteux à mettre en place et ne demande aucune énergie pour fonctionner. Un pilote est actuellement à l’essai en Mer du Nord et aura notamment pour but de voir comment réagit le système dans des conditions extrêmes. En images ca donne ca :

http://jefaismapart.fr The ocean cleanup prototype
http://jefaismapart.fr The ocean cleanup prototype

En général je ne suis pas fan de tout ces projets technologiques visant à sauver le monde mais celui-là est pour moi différent pour plusieurs raisons. Tout d’abord il semble raisonnable de par sa nature (conception et mise en place) et son coût. Ensuite il respecte l’environnement car il ne demande pas d’énergie pour fonctionner, seulement pour être fabriqué. Enfin tout ce projet est né d’un inventeur issu des nouvelles générations qui ont l’avantage de se sentir beaucoup plus concernés par les problématiques environnementales que les anciennes, trop souvent soucieuses de leurs propres intérêts car ayant une vision souvent trop négative de l’homme et de ses motivations profondes. On a donc pas à craindre qu’il de « greenwashing » et de volontés d’enrichissement personnel derrière tout ca… :)

Plus d’infos sur ce super projet : The ocean cleanup.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *