La pollution du nucleaire que vous ignorez (1/5)

dossier nucleaire

Pour beaucoup de défenseurs de l’atome, la pollution du nucléaire n’existerait pas… Gérard Longuet, nous a d’ailleurs même « confirmé » qu »il n’a jamais « tué personne »*… Une énergie propre sans impact sur nous et notre environnement donc ? Des mines d’uranium aux déchets en passant par les rejets radioactifs et chimiques des usines et des réacteurs, la filière pose quand même question. Enquête sur la véritable pollution du nucléaire.

Un processus de fabrication pas si clean…

On oublie souvent que pour produire de l’énergie nucléaire il ne suffit pas seulement d’avoir des centrales, il faut aussi avoir la matière première… l’uranium. Une énergie fossile donc basée sur l’extraction de ressources comme le charbon & le pétrole. Celles-ci ne se trouvent pas en quantité abondante sur Terre et seuls quelques pays en possède : Australie (31% des réserves mondiales), le Kazakhstan (12%), la Canada (9%), la Russie (9%), le Niger (8%), l’Afrique du Sud (5%), le Brésil (5%) et la Namibie (source: connaissancedesenergies.org). Pas top quand on parle d’indépendance énergétique comme d’un argument de poids en faveur de cette énergie. Bref, je réserve cela pour la partie 3 de mon dossier. Là je souhaite mettre l’accent sur la pollution du nucléaire et notamment tous les problèmes engendrés par l’extraction et l’importation d’uranium. Et y a de quoi dire!

« Nous les riches » profitons honteusement des pays pauvres

Nous ne savons généralement pas trop ce qu’il se passe là où se situe le minerai et après quelques lectures à droite à gauche, on comprend rapidement pourquoi. On a le choix entre les inuits au Canada (Nunavut) qui se battent pour préserver leur environnement et leur survie, le combat des aborigènes en Australie, mais peut-être opterez vous pour le florilège d’horreur charrié par les activités d’Areva en Afrique ? J’ai personnellement du mal à me regarder dans la glace quand je me dis que mon pays détruit la faune et la flore de zones naturelles parfois habités. Qu’ils exploitent les richesses des pays pauvres en abusant de sa position dominante, qu’ils pratiquent la corruption (remember l’affaire du don d’Areva) pour maintenir des gouvernements et leur pays dans cette situation. Cerise sur le gâteau, certaines de ces activités scandaleuses favorisent même le terrorisme comme ce fut le cas au Niger avec la prise d’otages revendiquée par AQMI. Je ne cautionne pas ces actes mais comment réagiriez vous si des peuples riches venaient vous piller en maintenant des gouvernements corrompus à votre tête pour vous laisser dans votre misère ? Parce que oui, Areva si vous ne le saviez pas, c’est l’Etat à 87%.

Le long et perilleux acheminement de l’uranium aux centrales

Il s’agit là de problème humains avant tout même si la mise en place des mines détruit les éco-systèmes où elles sont mise en place. Passons donc maintenant à toute la pollution engendrée par cette soit disant énergie propre… Comme expliqué, l’uranium nous n’en avons pas en France (en tout cas pas de l’exploitable à bas coût) donc on va le chercher loin… et le périple est loin d’être un long fleuve tranquille…
Prenons l’exemple du Niger dont nous dépendons pour 1/3 de nos importations. Le minerai extrait subit sur place une une première série de transformations pour qu’il devienne une pâte jaune. Il est ensuite transporté jusqu’au port le plus proche par la route à travers le Sahel, empruntant des chemins de terre et de sable pour rejoindre le port de Lomé ou Cotonou… je vous laisse imaginer les conditions de sûreté et de sécurité dans ces pays là… Une fois au port, direction le Havre. C’est ensuite par le train ou la route qu’il est acheminé vers l’usine Areva-Comurhex Malvési près de Narbonne. Il y aurait 110 trajets comme celui-ci par an… Mais ce n’est pas tout! Là il subit une 2ème série de transformations (qui polluent elles aussi) puis direction la Drôme! Rebelotte, nouvelles transformations puis direction l’Isère pour ensuite être distribué dans les 19 centrales nucléaires françaises par camion… Ahhhh efficace ce procédé de production de l’énergie, heureusement qu’on en a beaucoup en réserve (pétrole notamment) pour l’assumer! Il est difficile de chiffrer l’impact en rejet de CO2 mais ça doit pas mal chiffrer… on est loin du 0% d’émission prôné par les chantres de l’atome. La pollution du nucléaire est bien réelle et ce dès le début de la chaîne de production.

pollution du nucléaire transport uranium Transport de l’uranium

Ps: je vous ai fait grâce de tous les problèmes éventuels qui pourraient se produire si les camions subissaient des accidents de la route ou ce genre de problèmes… ça ne peut pas arriver vous en conviendrez.

La pollution du nucleaire, du début… à la fin de la chaine de production

Comment ne pas évoquer la problématique des déchets radioactifs ? Pour le moment, et ça dure depuis ma petite enfance, on n’a toujours pas trouvé de véritable solution… La seule retenue est de les enfouir… comme ce fut le cas à Asse en Allemagne ou à Wipp aux Etats Unis avec les résultats que nous connaissons. En France, c’est à grand frais que le gouvernement a voté le projet de Bure (CIGEO) qui prévoit d’enfouir pour 130 ans (oui car ils ont du se dire qu’après ça ils seraient morts j’imagine)… 25 à 35 milliards d’euros… mmm pas mal non ? Outre le fait qu’il ne s’agisse pas d’une solution et que le site détruit un éco-système en place, tout cet argent utilisé ne l’est pas pour autre chose. Et n’est bien entendu pas comptabilisé dans le coût de production de cette énergie…

Mais cette problématique de l’enfouissement n’est pas le seul problème car avant d’arriver sur ce fameux site (ou un autre) il faut les transporter et là encore la facture CO2 grimpe (plus d’infos ici)… bref, c’est tellement simple de décrédibiliser la filière dans son entièreté que je ne comprends pas ce qui a bien pu nous passer par la tête pour nous lancer là dedans…

Pour en savoir plus sur le projet CIGEO, c’est ici.

La face cachee de la production dans nos usines

D’après EDF, les centrales nucléaires ne rejetteraient que de la vapeur d’eau dans l’environnement lors du processus de production de l’énergie. Mmmm j’ai comme un doute… vérifions cela :)

Ah ca y est! A peine la recherche entamée que j’ai déjà tout ce qu’il me faut sous les yeux! En effet, c’est la gorge serrée et le cœur noué que j’ai pu constater que les problèmes de pollution intervenus ces dernières années ont été légion…

Le scandale du plutonium dans la Loire…

On va commencer par du lourd histoire de se mettre dans le bain… c’est l’histoire du plutonium dans la Loire. En effet, vous ne le saviez peut-être pas mais la centrale de Saint-Laurent dans le Loir-et-Cher a connu 3 accidents, un en 1969 et 2 en 1980. Des accidents de nature différentes mais qui ont tous eu comme conséquence le rejet de plutonium (une substance hautement radioactive) dans la Loire… fleuve qui au delà d’être naturel et de contribuer aux développement des éco-systèmes (un argument que peu de gens saisissent encore de nos jours) est la source d’eau potable de beaucoup de communes alentours (ça parle plus là). Si vous recherchez une nouvelle image de cible pour votre jeu de fléchette, regardez le commentaire du PDG d’EDF de l’époque à ce sujet

Merci à Canal+ et son reportage dans « Special Investigation » diffusé en mai 2015 intitulé « Nucléaire, la politique du mensonge? » pour le lancement de l’alerte**.

Les antineutrinos… kezaco ?

Les antineutrinos sont des « marqueurs » sont des particules produites durant la désintégration « bêta nucléaire » dixit wikipedia… Je n’ai pas réussi à trouver réellement d’étude ou d’information précise concernant les effets de ces particules sur la santé mais on est quand même en droit de se demander si charger l’air de la sorte est une bonne chose ou non… En tout cas, une carte mondiale des émissions d’antineutrinos a été publiée dans la revue « Nature », elle met en évidence une grosse activité en France notamment qui n’a d’égale que celle dans la région de l’Himalaya qui s’expliquerait par la présence d’isotopes radioactifs à l’état naturel…. Voici la carte :

pollution du nucléaire antineutrinos

Bref encore un truc pas très naturel dont nous ne mesurerons les effets que bien plus tard… à ce titre je le mets à charge dans mon procès contre la pollution du nucléaire.

Plus d’infos sur le site sortirdunucleaire.org et sur le site nature.com.

Des rejets de substances chimiques « monnaie-courante »…

L’eau source de vie… on espère pour longtemps! Mais force est de constater que tout le monde n’a pas les mêmes préoccupations. Ainsi de l’acide sulfurique a été déversé dans la Meuse par la centrale de Chooz dans les Ardennes à un rythme de 200 à 600L par jour (en savoir plus ici) ! EDF a même été condamné pour cela… 10 000 euros d’amende et 6 000 de dommages et intérêts… mouais, pas sur que les poissons et les habitants qui boivent l’eau en aient pour leur argent.

Autre centrale, autre région polluée, la centrale de Cattenom s’est « payée » la Moselle en la parfumant de  58 m3 d’acide chlorhydrique  en juillet 2013, suivis en juillet 2014 de 10 m3 d’une autre substance irritante, la monochloramine. On continue en Seine Maritime (Penly) et dans le Nord (Gravelines) avec des pollutions via des fluides frigorigènes et pour finir, pollution au tritium dans les Bugey (Ain), de Civaux (Vienne), Golfech (Tarn-et-Garonne), Penly et Tricastin (Drôme).

Sur une bonne majorité de ces cas là, EDF brandit que la réglementation le lui permet! Ah ben alors tout va bien, encore heureux qu’EDF et les politiques qui définissent ces lois et normes sont 2 mondes totalement étanches. Personnellement je ne suis pas scientifique mais je doute clairement que tout cela soit sans impact, d’ailleurs, je serai curieux de voir quelle serait la réponse des citoyens sur un referendum « pour ou contre la possibilité de polluer avec les centrales? ».

Leucemie infantile pres des centrales

On poursuite sur la pollution du nucléaire avec une étude allemande (KiKK) publiée en 2008. Celle-ci fait état d’une hausse de 120% des leucémie infantiles et de 60% de tous les cancers parmi les enfants de moins de 5 ans vivant à moins de 5km de réacteurs nucléaires. Rien que ça ! Ils seraient principalement dû aux rejets dans l’air…

Ce qu’on ne verrait pas chez nous c’est que cette étude a été commanditée par le gouvernement allemand (et non trafiquée/bidouillée par la suite) et qu’elle a d’après certains joué un rôle dans leur sortie du nucléaire…. plus d’infos ici.

pollution du nucléaire leucémies infantiles

Bizarre on ne m’avait pas présenté les centrales et leurs impacts comme cela… on nous aurait menti ?

Retour au sommaire sur le dossier du nucléaire.

* Cet homme politique « Les Républicains » a fait cette remarque dans le Canard Enchaine en mars 2012. Il a certainement du oublier les bombes atomiques ainsi que les catastrophes de Tchernobyl et Fukushima…

** Je regrette déjà l’arrêt par cette chaine de tous ces magazines d’enquêtes depuis la reprise en mains par Mr Bolloré… et oui ce grand homme n’aime pas se facher avec ses amis du gouvernement. Tiens, je pense qu’il y a matière à faire un article sur lui, en attendant vous pouvez faire quelques recherches sur Google, y a même un groupe facebook pour ses scandales avec sa filiale « Africa Logistics » ! Quelle star :)

One thought on “La pollution du nucleaire que vous ignorez (1/5)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *